2020-2021

RAPPORT D’ACTIVITÉ

Vaincre les obstacles à l’emploi, une personne à la fois

Bien implanté sur le Plateau Mont-Royal depuis plus de trois décénnies, Travail Sans Frontières est un OBNL œuvrant dans le domaine de l’employabilité. Son équipe, formée d’une vingtaine de professionnels, accompagne des personnes sans emploi et des travailleurs en questionnement face à leur carrière, provenant de partout dans le Grand Montréal. TSF reçoit, écoute, accompagne.

Travail Sans Frontières c’est :

  • Mutation vers l’emploi
  • Programme d’organisation au travail
  • MotivAction
  • Projet Essor
  • Jeunes volontaires
  • Formation rémunérée en vente-conseil
  • Réadaptation professionnelle
  • Services aux entreprises

Qui possèdent des expertises variées tant en intervention psychosociale qu’en développement de carrière et en entrepreneuriat

Pour répondre aux:

Hommes


âgés de plus de 35 ans

Jeunes


entre 15 et 35 ans

Artistes


et travailleurs du milieu culturel

Personnes


accidentées du travail, de la route ou victimes d’actes criminels

Entreprises


avec des défis de recrutement

Conseil d’administration

  • MIREILLE LAVIE NANA
    PRÉSIDENTE
    Avocate en droit des affaires
  • GUILLAUME POIRIER ST-PIERRE
    VICE-PRÉSIDENT
    Chasseur de tête, Optimum Talent
  • KARIM CHAIEB
    TRÉSORIER
    Développement philanthropique, Équiterre
  • ANAÏS NÉRON
    SECRÉTAIRE
    Vice-présidente et co-propriétaire
    Facilis Global
  • CATHERINE DOYLE
    ADMINISTRATRICE
    Conseillère au développement des Cercles philanthropiques
    Fondation du Musée des beaux-arts de Montréal
  • MARIO LECLERC
    ADMINISTRATEUR
    Société de l’assurance automobile du Québec
  • AUDREY MYETTE
    ADMINISTRATRICE
    Avocate – Fiscaliste
  • ÉMILIEN ROSCANU
    ADMINISTRATEUR
    Responsable des communications et du marketing
    La Guilde du jeu vidéo du Québec
  • HONORINE YOUMBISSI
    ADMINISTRATRICE
    Directrice des communications et de la promotion
    Conseil des arts et des lettres du Québec

Une année pas comme les autres!

Perturbations dans le monde du travail

Face aux secteurs durement touchés par l’arrivée de la pandémie, plusieurs personnes se sont retrouvées sans emploi. Il y a eu mise en place de différents programmes d’aide tels que le PARAF (Programme d’aide à la relance par l’augmentation de la formation) et le PRATIC (programme de requalification et en accompagnement en technologies de l’information) ainsi que des prestations comme la PCU et la PCRE. L’axe de Services Québec s’est dirigé principalement sur l’aide aux entreprises et sur le retour en formation. Cela a eu un impact sur le référencement fait aux organismes.

Espace Emploi et PARAF

Le programme d’aide à la relance par l’augmentation de la formation (PARAF) est mis en place par Services Québec afin de permettre aux professionnels touchés par la pandémie de pouvoir faire un retour en formation pour trouver un emploi. Ce programme ayant eu un grand succès, les organismes désignés pour répondre à ce type de demande se retrouvèrent submergés. Pour sa dernière année d’existence, le programme Espace Emploi s’est porté volontaire, auprès de notre partenaire Services Québec, afin d’aider à désengorger le système et permettre à des personnes dans le besoin d’être rencontrées plus rapidement. Pas moins de 6 conseillères se sont mobilisées pour desservir 44 personnes ayant besoin d’orientation de carrière entre la fin avril et le 30 juin 2021.

J’ai vécu une expérience très positive avec le personnel de Travail Sans Frontières.  La conseillère en orientation qui m’a accompagné m’a apporté un soutien attentionné, professionnel et surtout, très utile grâce à sa grande disponibilité. C’est sans hésiter que je recommande TSF à quiconque souhaite repenser ses objectifs de carrière.

François – Participant du PARAF

Faits saillants
2020-2021

  • Nouveau programme à TSF
    Se démarquant notamment par ses programmes en intervention auprès des 16-35 ans ainsi que par son accompagnement spécialisé auprès des artistes et des travailleurs du milieu culturel (programme Essor), TSF s’est vu confier à l’automne 2020 le mandat d’accompagnement des candidats inscrits au programme Jeunes volontaires. 
  • Réponse aux besoins de main-d’œuvre dans le commerce de détail
    Malgré le confinement et la fermeture temporaire des commerces non-essentiels, TSF a répondu aux défis de recrutement des commerçants grâce au projet de stages rémunérés dans le commerce de détail. En effet, cette année nous avons dépassé notre objectif de recrutement.
  • Refonte du site Web
    L’arrivée de la pandémie nous a propulsé dans une virtualisation de nos services. Afin d’accroître notre visibilité et de faciliter les inscriptions à nos programmes par le Web, une refonte complète de notre site Internet a été réalisée. Un look actualisé et une navigation intuitive nous ont permis d’optimiser notre offre de services.
Logo programme Jeunes volontaires

De décembre 2020 à juin 2021, TSF a accompagné 58 participants dans la réalisation de leur projet.

Cette expérience m’a permis d’acquérir plusieurs aptitudes comme réalisateur ainsi que de développer des relations artistiques exceptionnelles.  Ayant pu produire un court-métrage, je pourrai rehausser mon CV autant comme réalisateur que comme monteur. Enfin, avec ce court-métrage, j’espère gagner des prix, faire de belles rencontres et ainsi faire ma place dans le milieu du cinéma et de l’audiovisuel.

Félix Bouffard-Dumas, diplômé en cinéma
Projet réalisé : production et réalisation du court-métrage Wendigo

Jeunes volontaires

Mis sur pied et chapeauté par Services Québec depuis plus de trois décennies, Jeunes volontaires est désormais offert par TSF aux candidats habitant les arrondissements de l’Est de l’Île de Montréal.

Ce service s’adresse aux 16-29 ans en quête d’une expérience professionnelle unique et adaptée à leur réalité. En effet, JV permet aux candidats de développer leurs habiletés et leurs compétences professionnelles par la réalisation de leur propre projet entrepreneurial.

Que ce soit dans la sphère sociale, environnementale, économique ou artistique, JV permet à de jeunes adultes de réaliser un projet qui leur tient à cœur, de développer des compétences, leur créativité, leur sens de l’initiative et leur confiance. Cette expérience entrepreneuriale leur permet notamment de développer et d’élargir leur réseau de contacts professionnels, ce qui s’avère un atout indéniable dans l’intégration au marché du travail.

En étant soutenu par TSF ainsi que par un mentor bénévole provenant du champ professionnel auquel ils aspirent, les participants bénéficient d’un tremplin qui les propulse vers une carrière professionnelle prometteuse. Le processus d’admission exige que le candidat présente son projet devant trois membres du Comité-conseil régional. Une étape incontournable et ô combien stimulante pour le participant qui doit exposer tous les enjeux de son projet. Le but étant de valider la faisabilité du projet et surtout les apprentissages et les retombées qu’une telle réalisation aura sur le parcours du jeune adulte. Des conseils professionnels liés entre autres à la réussite du parcours entrepris sont d’ailleurs offerts par les membres. En plus de les préparer à cette rencontre, TSF les accompagne à toutes les étapes et sous différents aspects (gestion, comptabilité, support technique, suivi psychosocial, etc.) tout au long de leur parcours.

Membres du comité-conseil régional pour 2020-2021

Marie-Lou Bariteau, chargée de projet jeunesse – Arts et Culture / conseillère en entrepreneuriat artistique, CJE Montréal Centre-ville
Marc Fortier, conseiller spécialisé en entrepreneuriat, arts et culture, CODEM
Lyne Genadry, conseillère projets jeunesse, CJE/Conseil Saint-Denis
Tamara Kvintradze, conseillère en suivi, responsable des partenariats, Microcrédit Montréal
Daniel Vaillancourt, retraité, carrière en employabilité

TSF c’est le meilleur choix professionnel que j’ai fait dans ma vie! J’insisterais sur le fait qu’on m’a démontré que mon expérience peut être utilisée de différentes façons et que des points qui pourraient sembler négatifs peuvent être présentés sous un jour positif.

Christian – Programme d’organisation au travail

Ce programme nous met à jour quant aux exigences du marché du travail et met à notre disposition toutes les ressources sur les possibilités d’emploi, les perspectives et les étapes à franchir pour y avoir accès. Tout ceci en étant guidés par des professionnels qui veulent mettre toutes les chances de notre côté.

Lionel – Programme Mutation vers l’emploi

Logo Essor

Projet Essor

Pour les artistes et les travailleurs du milieu culturel

La clientèle artistique a été très durement touchée par la pandémie, plus particulièrement les personnes dans le monde du spectacle. Cela a amené cette clientèle à se questionner sérieusement sur son avenir professionnel.

Beaucoup d’artistes ont bénéficié du PARAF afin d’obtenir une formation dans un autre secteur, certains ont opté pour un emploi alimentaire rapidement accessible et d’autres ont pu toucher la prestation canadienne d’urgence (PCU) et la prestation canadienne de relance économique (PCRE).

Les personnes rencontrées dans le programme ont un sentiment d’isolement et d’anxiété plus marqué que lors des années précédentes. Elles sont plus tiraillées que jamais entre la nécessité de subvenir à leurs besoins et le désir de poursuivre leur carrière.

Ça faisait plusieurs années que ça me trottait dans la tête sans prendre de décision pour faire avancer les choses. Avec Essor j’ai pu concrétiser mon changement de carrière en toute confiance car ça m’a permis d’explorer différentes avenues, de faire le bilan et de me fixer un objectif clair.

Laura – Essor

MotivAction

Le participant à MotivAction a une moyenne de 24 ans et est une femme 64% du temps. Cette clientèle est aux prises avec diverses problématiques comme une sous-scolarisation, la quasi-absence d’expériences professionnelles, le faible niveau de revenu et l’anxiété. Dans plusieurs cas, le retour aux études est un objectif central et l’exploration professionnelle dans l’expérience d’activités diverses ainsi que l’accompagnement en orientation est requis. Ici encore, le retour aux études a été possible grâce au partenariat avec le Centre Champagnat et la Formation à distance assistée du CSSDM ainsi que le tuteur qui chapeautait les classes études. De plus, des activités structurées comme des ateliers culinaires, le jardinage urbain et le bénévolat ont été mises sur pied et ont amené les participants à expérimenter diverses situations, vivre des réussites et en apprendre davantage sur eux-mêmes sur le plan personnel et professionnel.

Ateliers de cuisine

Les participants ont eu l’occasion d’aller à la découverte de leurs aptitudes culinaires par l’entremise de 5 ateliers consécutifs chapeautés par l’organisme Atelier d’Éducation Populaire du Plateau (AEPP). Au terme des cinq séances, le groupe a élaboré une distribution alimentaire sous la forme d’un restaurant d’un jour. Ainsi, les membres de l’AEPP étaient invités à réserver leur repas et à se présenter à la cuisine afin d’y rencontrer nos chefs cuisiniers.

Agriculture urbaine

En collaboration avec Ça pousse et Santropol roulant, des ateliers d’agriculture urbaine ont eu lieu de juin à septembre 2021. Par l’entremise de rencontres éducatives dans différentes installations sur l’île de Montréal, plusieurs sujets pertinents ont été abordés, notamment : la mise en terre des semis, le compagnonnage, les insectes auxiliaires, les micropousses, les insecticides naturels, le désherbage, les récoltes, la cueillette responsable, etc.

Bénévolat

Le programme MotivAction, c’est également une implication hebdomadaire dans la communauté! Par l’entremise de la friperie de la Maison Du Père, chaque jeune se sensibilise au contexte de l’itinérance tout en développant des compétences en lien avec le service à la clientèle : l’utilisation de la caisse de la boutique, le triage, l’étiquetage et la mise en disposition des vêtements pour les clients. Cette implication est fortement appréciée par nos participants.

Stages rémunérés dans le commerce de détail

Projet chapeauté par AXTRA, Alliance des centres-conseils en emploi

Ce projet vise l’intégration et le maintien en emploi des personnes sous-représentées dans le secteur du commerce de détail. Il a pour objectif le renforcement collectif des compétences de la main-d’œuvre pour combler les besoins de recrutement chez les entreprises du commerce de détail.

Les bénéficiaires sont des jeunes femmes et hommes (24 ans de moyenne d’âge) qui éprouvent des difficultés à intégrer le marché du travail et à se maintenir en emploi du fait d’une scolarité non complétée, d’absence prolongée du marché du travail ou d’une baisse d’activité dans leur domaine d’origine (reconversion professionnelle).

Collaborations

  • Conférence sur les conséquences du dossier judiciaire présenté à Quarriera
  • Dans la tête du recruteur : 16 ateliers offerts aux étudiants en francisation de l’UQAM, collège Bois-de-Boulogne et cégep Saint-Laurent en collaboration avec le MIFI
  • 3 ateliers en employabilité offerts aux finissants de la formation professionnelle du Centre de services scolaires de la Pointe-de-l’Île
  • Accompagnement offert aux participants en fin de parcours chez Insertech

Représentation

  • 6 ateliers en employabilité offerts aux Biblios du Plateau (Bibliothèques du Plateau Mont-Royal et Mordecai Richeler)
  • 2 causeries offertes dans le cadre de la série Vers l’emploi de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ)
  • 2 kiosques virtuels pour le Salon virtuel de l’Immigration et de l’Intégration au Québec et le Salon virtuel de l’emploi – Événement Carrières.

Merci à tous nos partenaires!